Aller au contenu principal

Congrès Fnsea
« Nous ferons deux fois mieux en 2021 »

© Christelle Picaud

La Fnsea ne célébrera pas ses 74 ans. Le Covid-19 aura eu raison des travaux que nous devions mener à Niort les 31 mars, 1er et 2 avril.

Mercredi 11 mars, lors d’un conseil d’administration présidé par Christiane Lambert, la tenue d’un congrès aux rangs épars a été rejetée. Plusieurs délégations avaient déjà annoncé qu’elles ne pourraient se rendre à Niort pour travailler autour de la thématique très actuelle du réchauffement climatique. Sur ce sujet, les débats doivent être à la hauteur de l’enjeu pour l’agriculture. Nous préférons ajourner que bâcler.

Le coronavirus fait tousser la grande Dame qu’est la Fnsea. Nous sommes tous mobilisés autour d’elle. Elle s’en remettra. Après une année d’activité, elle reviendra plus tonique, plus dynamique, en 2021. Bien entendu, c’est à Niort qu’elle tiendra séance. La décision prise a été communiquée en même temps que l’annulation du rendez-vous de 2020. Un égard pour ceux qui se sont investis dans notre département ces huit derniers mois. Notre collectif devait bien ça aux membres du comité d’organisation qui ont beaucoup donné pour faire de ce rendez-vous un temps exceptionnel. Je les en remercie et compte sur eux pour relever à nouveau le défi l’année prochaine. Je compte sur leur engagement comme sur celui du ministre de l’Agriculture d’ailleurs. L’activité virale qui circule en France le tiendra une nouvelle fois loin de notre département. Oui, rien n’est jamais acquis ! Nous en avons une nouvelle fois la preuve. Mais les agriculteurs sont des gens persévérants. L’invitation tient toujours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité