Aller au contenu principal
Font Size

« On nous suspecte toujours de faire n’importe quoi au niveau des produits phytosanitaires»

Pour Florence Richard qui accueillait à Marigny, sur son exploitation, la mission parlementaire sur les produits phytopharmaceutiques, il y a bien des idées reçues. La première est le postulat sur lequel la société et les élus ouvrent les débats.

La mission parlementaire sur les produits  phytopharmaceutiques, dont Delphine Batho est membre, était reçue par les équipes 
du CNRS de Chizé. Autant que les scientifiques, les agriculteurs aspirent à être écoutés.
La mission parlementaire sur les produits phytopharmaceutiques, dont Delphine Batho est membre, était reçue par les équipes
du CNRS de Chizé. Autant que les scientifiques, les agriculteurs aspirent à être écoutés.
© C.P.

Au terme de leur rencontre avec les équipes du CNRS de Chizé, les membres de la mission d’information parlementaire sur les produits phytopharmaceutiques sont convaincus que d’autres possibles existent. « Indépendante », « transpartisane », qualifie sa présidente, cette mission, enquête, audite, avec pour ambition « de trouver des solutions pour sortir du recours aux produits chimiques dans l’agriculture », poursuit Élisabeth Toutut-Picard, jeudi 7 décembre lors d’un point presse.
De ce travail « neutre et objectif », certifie ses membres, il sortira un rapport. Publié fin du premier trimestre 2018, il sera utile aux députés alors que dans le prolongement des États Généraux de l’alimentation il sera l’heure de légiférer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité