Aller au contenu principal

Oeufs: le hollandais In Ovo lance sa méthode d'ovosexage au neuvième jour

Wouter Bruins (gauche) et Wil Stutterheim (droite), les co-fondateurs de la start-up allemande In Ovo, qui veut mettre fin à la mort des poussins mâles âgés de un jour
© Evonik

Après dix ans de recherches, un premier lot de 150 000 poules ont été sexées depuis décembre 2020 dans un couvoir commercial avec la méthode In Ovo, annonce la start-up hollandaise dans un communiqué le 29 mars. In Ovo «a atteint le stade de commercialisation pour sa technologie», indique un de ses investisseurs, le groupe de chimie allemand Evonik, dans son propre communiqué.

D'après la start-up, sa machine - baptisée Ella - peut sexer les œufs blancs ou bruns au neuvième jour d'incubation (J9), «avec une grande précision et à haut débit». Cet outil peut être intégré sans modification dans les couvoirs existants, précise-t-elle. Sans donner le débit de sexage, In Ovo indique que sa machine permet de produire un million de poules pondeuses par an.

D'ici quelques mois», une nouvelle version d'Ella portera cette capacité à cinq millions d'animaux par an, et «In Ovo commencera à déployer sa technologie hors des Pays-Bas».

Issue des recherches de l'université de Leiden, la méthode d'In Ovo se base sur la détection de biomarqueurs (sucre et acides aminés) par spectrométrie de masse. Elle nécessite un prélèvement de liquide allantoïque de l'oeuf. In Ovo est la troisième entreprise à parvenir au stade commercial pour une solution d'ovosexage, après les allemands de Seleggt (J9) et d'AAT (J13).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité