Aller au contenu principal

Vins du thouarsais
Oiron appartient désormais à l’aire de production AOC

Suite à une enquête publique, du 20 décembre 2010 au 20 janvier 2011, l’aire délimitée des AOC Anjou, rosé de Loire et crémant de Loire a été révisée. La commune d’Oiron fait dorénavant partie de cette aire de production AOC. Classé jusqu’ici dans la catégorie Vins délimités de qualité supérieure (VDQS), le millésime 2011 sera sous la bannière de l’AOC.« La catégorie VDQS disparaît cette année, précise Pierre-Jean Millet, ingénieur terroir et délimitation à l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO). Une demande d’accession à l’AOC a alors été formulée par les producteurs. » Cela concerne deux producteurs installés à Oiron, une aire délimitée d’un potentiel de 135 hectares dont une vingtaine plantée.Et Pierre-Jean Millet de conclure : « C’est une promotion dans la hiérarchie du vin avec cependant quelques contraintes supplémentaires : un rendement annuel limité à 60 hectolitres par producteur et un degré supérieur exigé à la récolte. Nous espérons tout de même que cette promotion suscitera des agrandissements d’exploitation voire des installations ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité