Aller au contenu principal

Irrigation
Onze retenues d'eau de substitution autorisées sur le bassin versant de la Boutonne

Par arrêté du 4 octobre 2007, le préfet des Deux-Sèvres a autorisé la création de 11 retenues d'eau de substitution pour l'irrigation agricole sur le bassin versant de la Boutonne, représentant un volume stocké de 2 400 000 m3.

Après l’instruction du dossier par les services de l'Etat et l'avis du Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst), le préfet a autorisé la Compagnie d'aménagement des eaux des Deux-Sèvres (CAEDS) à réaliser onze retenues d'eau de substitution sur les communes de Brieul-sur-Chizé, Celles-sur-Belle, Chef-Boutonne, Chizé, Fontenille-Saint-Martin d'Entraigues, Luché-sur -Brioux, Lusseray, Périgné, Secondigné-sur-Belle, Le Vert et Villiers-sur-Chizé.
Ces retenues permettront d'interrompre les prélèvements pour l’irrigation dans le milieu naturel en période de basses eaux. En effet, les retenues seront remplies entre le 1er octobre et le 31 mars.
Elles permettront aussi de libérer des forages actuellement utilisés pour l'irrigation agricole que le syndicat d’eau 4B affectera à l’eau potable dans le cadre du programme de restructuration de la production et de la distribution de l’eau en sud Deux-Sèvres.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité