Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Oies à rôtir
Optimiser sa diversification : « s’adapter à l’existant »

Au Gaec Villeneuve, Samuel Belleannée a lancé un atelier d’oies de chair en 2011. Un élevage peu coûteux en investissements et en temps qui lui apporte un complément intéressant.

Samuel Belleannée est un éleveur papa… oie ! Il ne cache pas son attachement pour ses « chiens à plumes » et les chouchoute : radio dans le bâtiment et veilleuse la nuit.
© Léa Calleau

Quand Samuel Belleannée commence à parler de ses oies, il devient aussi bavard qu’elles ! Ses « fifilles », il les élève chaque année avec passion depuis 2011 à Saint-Maurice-Étusson. Associé du Gaec Villeneuve, il a voulu diversifier la production jusque-là spécialisée en bovin viande. L’exploitation, qui compte aujourd’hui 550 ha de SAU, voit naître 320 Blondes d’Aquitaine chaque année et engraisse aussi 420 broutards par an.

De deux associés, Samuel et son frère Damien, le Gaec est passé à trois en 2008. Il devient alors intéressant pour eux de se diversifier, histoire de « ne pas mettre tous ses pieds dans les mêmes sabots », dixit l’éleveur. Conseillé par la coopérative Terrena, l’agriculteur démarre l’atelier avec 800 oies blanches en 2011 pour monter à 2 500 aujourd’hui.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité