Aller au contenu principal

Caprins
Optimiser son système alimentaire pour coller aux besoins des animaux

Le Saperfel organisait deux journées techniques, début décembre, sur l’alimentation des caprins. Si l’hétérogénéité des parcelles du département est un facteur-clé dans la composition des rations, quelques éléments de base doivent être respectés par tous.

© CLS

« Pour produire, il faut connaître les besoins de son troupeau ». Une première étape indispensable qu’a tenu tout de même à rappeler Laurène Robin, conseillère au Saperfel, lors de la journée technique organisée par l’institut technique le 5 décembre, à Échiré. Et surtout, s’adapter mois après mois aux besoins évolutifs des animaux. Ainsi, en fin de lactation, les fourrages les moins valeureux peuvent être distribués pour répondre aux besoins de 0,85-0,90 UFL et 100 g de PDI qui serviront à couvrir la reprise d’état. En période de tarissement, les besoins sont moindres mais vont en augmentant, avec des fourrages de plus en plus valeureux et un minimum fibreux qui doivent permettre d’assurer une persistance laitière en pleine lactation, lorsque les besoins atteignent le pic de 0,9 UFL et 120 g de PDI.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité