Aller au contenu principal

Ovins : les signes de qualité gagnent des parts de marché

Les volumes d’agneaux vendus sous les démarches qualité de l’ODG ont augmenté en 2016. Mais, avec comme tendance de fond, une baisse générale de la consommation de viande, l’ADPAP ne veut pas se reposer sur ses lauriers.

« Dans cette nouvelle région, notre filière a des arguments et des atouts à faire valoir », assure Daniel Gaillard, président de l’ADPAP.
« Dans cette nouvelle région, notre filière a des arguments et des atouts à faire valoir », assure Daniel Gaillard, président de l’ADPAP.
© G.W.

On consomme de moins en moins d’agneau. « Les chiffres sont continuellement en baisse depuis 2005-2006 », observe Anne-Sophie Duval, en charge de la communication sur la viande ovine et les viandes sous signes de qualité à Interbev. « En trois ans, on enregistre -9 380 tonnes de viande d’agneau achetée. En 2015, un foyer sur deux achète de la viande d’agneau et les consommateurs les plus réguliers ont plus de 50 ans. » La section ovin d’Interbev met donc en place des opérations pour aller chercher de plus jeunes consommateurs et les convaincre d’acheter de la viande d’agneau plus régulièrement. « On fait des campagnes de communication dans les points de vente et on travaille aussi à l’évolution de l’image de la viande d’agneau. Aujourd’hui, le gigot, l’épaule, ça ne fait plus rêver les gens ! »


Une démarche que n’hésite pas non plus à appliquer l’association pour la défense et la promotion des agneaux certifiés en Poitou-Charentes. Ainsi, au dernier Salon de l’agriculture, « nous avions notre propre espace », indique Audrey Tessereau, chargé de mission à l’ADPAP. Démonstrations de découpe et dégustations, récompenses de points de vente et d’exploitations…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité