Aller au contenu principal

Ovins: une cotation « jamais vue depuis 20 ans »

© chambre d'agriculture

Un agneau à 6,56 €/kg en semaine 23 (du 1er au 7 juin), « c’est une cotation qu’on n’avait pas vue aussi haute depuis vingt ans », s’est étonnée Cassandre Matras, cheffe de projet ovins au sein de l’Idele, lors d’un webinaire organisé le 11 juin. Si le cours de l’agneau avait plongé de manière inédite juste avant Pâques, il s’est relevé et se maintient depuis à des niveaux proches du traditionnel pic pascal. « On aurait pu s’attendre à une baisse des prix après le Ramadan, mais la réouverture des restaurants a réactivé la demande », souligne Cassandre Matras pour expliquer cette évolution. Dans ce contexte, les exportations demeurent toujours faibles, en particulier pour celles en provenance du Royaume-Uni, affaibli par le Brexit, ou de la Nouvelle-Zélande, privilégiant le marché chinois. « C’est l’Irlande qui tire son épingle du jeu », souligne Cassandre Matras, alors que les importations en provenance de ce pays ont augmenté de 5% par rapport à 2019. Cette situation, précise-t-elle, pourrait changer à partir de la mi-juin, « jusqu’à ce que tous les agneaux de bassins laitiers aient fini de sortir ». Par ailleurs, en jeunes bovins, le marché est « toujours lourd », a constaté l’Idele lors du webinaire, avec des abattages en recul pour les animaux issus du cheptel allaitant comme laitier. Au 7 juin, le sur-stock dans les fermes s’élève à 16400 jeunes bovins de type viande, soit « 1,3 semaine d’abattage de retard ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité