Aller au contenu principal

Ovins/caprins: le Modef appelle la filière à « maintenir des prix rémunérateurs »

© DR

Dans un communiqué diffusé le 27 mars, le Modef appelle les acteurs du commerce de bétail à « maintenir des prix rémunérateurs » vis-à-vis des éleveurs d’agneaux et de chevreaux. Deux filières qui, à l’approche des fêtes de Pâques dans le contexte actuel de coronavirus, sont en difficulté. Faisant écho aux propos tenus par le directeur général de Culture viande, Mathieu Pecqueur, le Modef rappelle que « 20 000 agneaux ne seront pas abattus à cette période, soit un tiers de moins qu’une année normale ». Les producteurs se retrouvent, de fait, à élever les agneaux qui leur restent sur les bras, « ce qui entraîne des coûts supplémentaires dans un contexte déjà fragile pour la filière ». Il en va de même pour certains éleveurs caprins, renchérit le Modef. « Depuis le début des mesures de confinement, un des groupement du commerce de bétails spécialisé en caprin ne ramasse plus les chevreaux dans les exploitations en utilisant l’argument du coronavirus », indique le communiqué. Le syndicat des exploitants familiaux exige le lancement d’une campagne publicitaire pour inciter les Français à manger ces deux viandes- ce que prévoit de faire Interbev début avril. Pour les éleveurs qui ne pourront commercialiser leur production, le Modef «demande l’activation du Fonds national de gestion des risques agricoles (FNGRA)» afin qu’ils soient indemnisés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité