Aller au contenu principal

Cuma
Partage de points de vue sur l’emploi entre cumistes

La main-d’œuvre diminue dans des exploitations toujours plus grandes. La FDCuma pose la question de l’emploi partagé. La prestation de service global, matériel et main-d’œuvre, pourrait être l’avenir du mouvement cumiste.

Le thème de l’emploi a occupé la majeure partie de la dernière assemblée générale de la FDCuma.
Le thème de l’emploi a occupé la majeure partie de la dernière assemblée générale de la FDCuma.
© C. P.

«On ne gère pas des hommes comme on gère des machines », affirme l’un des participants au débat sur l’emploi, introduit par la FDCuma lors de son assemblée générale. Vendredi 7 décembre, à Largeasse, la salle comble partageait le constat fait par la FDCuma de l’Aveyron. L’augmentation de la taille des fermes, la diminution de la main-d’œuvre familiale placent de nombreuses exploitations, un tiers dans ce département d’élevage du Sud-Ouest, en situation critique quant à la gestion du temps de travail.
« Dans notre Cuma, nous avons un salarié, poursuit un exploitant dans la salle. Aujourd’hui, la pérennité de ce poste n’est pas menacée par un manque d’activité. En revanche, elle l’est par les difficultés que rencontre notre groupe à gérer du personnel », alerte-il. La gestion des ressources humaines est une compétence dont les agriculteurs ne se sentent pas naturellement dotés. « La FDCuma ne pourrait-elle pas porter tous ces emplois nécessaires aux exploitations ? », poursuit-on dans les rangs de l’assemblée.

Lire la suite en page 7 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité