Aller au contenu principal
Font Size

Syndical
Pas de champs de blé du nord au sud de la France

A Bressuire, les éleveurs appelaient vendredi dernier la grande distribution à revoir ses positions sur les prix. Sans revalorisation de leurs produits, ils ne pourront faire face à l’augmentation du prix des matières premières.

A Bressuire, les manifestants ont tenu le barrage jusqu’à midi.
A Bressuire, les manifestants ont tenu le barrage jusqu’à midi.
© C. P.

Sur le barrage, ce vendredi 28 septembre, les éleveurs ont fait face à toutes sortes de réactions. Contraints de faire demi-tour, les clients du magasin Carrefour Market, cible de l’action syndicale du jour, perdaient pour un certain nombre le sourire. Les explications de Guy-Gérard, Thierry, Frédéric et les autres, sur le piquet de grève dès 8 h 45, ont parfois permis d’adoucir les rancoeurs. Parfois non. « Il faut bien comprendre que c’est l’avenir du milieu rural qui se joue en ce moment », pose Alexis Baillargeau, président de la section avicole de la Fnsea 79. « Ne voir qu’un champ de blé du nord au sud de la France, est-ce notre souhait ? ». Entouré de ses confrères des filières ovine et cunicole, le syndicaliste rappelle cette indiscutable réalité : « Quand un exploitant décide de diminuer ou d’arrêter une production animale, il n’y revient jamais ». Or, alertent les porte-parole de la centaine de militants mobilisée ce matin, l’agriculture, et particulièrement l’élevage, est l’un des derniers bastions de la dynamique économique rurale. L’artisanat, le commerce, l’industrie, souvent ont capitulé. Les clients de l’enseigne Carrefour interpellés par l’action du vendredi 28 septembre, « doivent appréhender l’enjeu pour les territoires. Si l’élevage disparaît, de nombreux emplois en milieu rural disparaîtront également ».

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité