Aller au contenu principal

Cipan
Pas de nouvelle dérogation

Les Cipan doivent être en place au 15 septembre ou dans les 15 jours suivant la récolte dans le cas d’un maïs ensilage.
Pour le maïs grain, les résidus de canne de maïs sont tolérés dans la seule mesure où les cannes sont broyées et enfouies superficiellement.
Cette couverture des sols doit être maintenue jusqu’au 15 décembre sauf si la parcelle bénéficie d’une dérogation permettant d’avancer la date de destruction au 1er décembre (teneur en argile supérieure à 30%) et ce, dans l’ensemble du département.
Dans tous les cas, la destruction peut être faite chimiquement dans le cas de « zéro labour », sans quoi seule la destruction mécanique est autorisée.
Compte tenu des difficultés engendrées par la grêle sur une partie du département et le manque d’eau qui se fait ressentir dans le nord du département, la Fnsea a demandé une dérogation quant à cette réglementation. Pour rappel la Fnsea avait obtenu en 2012 un report de la date limite d’implantation des couverts au 30 septembre suite à la sécheresse. D’autres départements comme la Charente et la Charente Maritime ont demandé voire déjà obtenu un nouvel arrêté de dérogation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité