Aller au contenu principal

Santé animale
Pas de périmètre de sécurité après la découverte du chat enragé en Vendée

Le premier cas de rage sur un animal domestique en France depuis trois ans a été révélé en Vendée, vendredi 23 novembre, sur un chat à Fontenay-le-Comte. Le virus ayant été transmis par une chauve-souris, seul un petit périmètre de sécurité et de vigilance a été mis en place autour de la ville vendéenne.

La nouvelle est tombée vendredi 23 novembre et a vite fait le tour de l'Hexagone. Un cas de rage a été découvert sur la dépouille d'un chat qui est mort dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 novembre.

Une première depuis 2004 et un cas positif sur un chien importé du Maroc. Depuis 2001, le territoire national est même déclaré " zone indemne de rage terrestre ". Ce qui n'empêche pas, comme le rappelle Catherine Nicollet de la DSV des Deux-Sèvres, "que des cas de rages soient fréquemment avérés ". 4 cas sont en effet découverts chaque années sur des chauves-souris alors que 2% de ces animaux seraient infectés.

Le virus de la rage peut prendre trois formes différentes. Il peut être vulpin, la rage du renard, cannin, ou chiroptère, rage de la chauve-souris. C'est ce dernier type de rage dont était atteint le chat vendéen a confirmé lundi 26 novembre, un laboratoire d'analyses de Nancy. Une bonne nouvelle puisque c'est le virus le moins virulent, transmissible à l'homme seulement en cas d'ingestion d'excréments de l'animal et transmissible entre animaux dans des cas très rares.

En conséquence, seul un petit périmètre de sécurité couvrant une partie de la ville de Fontenay-le-Comte a été mis en place. Aucune mesure n'a été prise sur le département des Deux-Sèvres. " C'est un cas de faune sauvage, rappelle Catherine Nicollet. On ne prendra pas de mesures car il est évident qu'on ne peut pas capturer toutes les chauves-souris de France ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité