Aller au contenu principal

PCAE : 40 millions pour dix dispositifs

Le nouveau Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles déploie dix appels à projets pour soutenir un large panel d’agriculteurs.

L’aménagement d’un local à la ferme sera soutenu.
L’aménagement d’un local à la ferme sera soutenu.
© Agri 79

Harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, le plan de modernisation des exploitations agricole déploie désormais un « panier » de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.
« Les exploitations dédiées à l’élevage, secteur soumis à des coûts d’investissement élevés et des enjeux de lutte contre les crises sanitaires et d’autonomie alimentaire des cheptels, font figure de priorité », annoncent les services de Région Nouvelle-Aquitaine, dans un communiqué daté du 12 septembre. Par ailleurs, les appels à projets s’adressent aux agriculteurs pour l’aménagement d’un local à la ferme, la plantation d’infrastructures agro-écologiques - notamment de haies -, l’acquisition de matériel spécifique à la montagne, le financement de serres ou tunnels en culture maraîchère ou la plantation d’arbres… Chaque exploitant peut désormais activer un ou plusieurs de ces dispositifs et solliciter dans chaque chambre d’agriculture de son département un référent « PCAE » pour toute question. En Deux-Sèvres, il s’agit de Michel Serres.
En 2018, la modernisation d’installations agricoles sera particulièrement fertile avec l’ambition d’accompagner 2 300 investissements portés notamment par de jeunes agriculteurs ou engagés dans une agriculture respectueuse de l’environnement, des circuits courts et de proximité. Une enveloppe globale de 40 à 45 millions d’euros est budgétisée. Elle restera à ce niveau jusqu’en 2020 inclus, certifie le service communication de la Région.
Au total l’année passée, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,40 M€ (Région, État, Europe, Agence de l’eau…).

Michel Serres.  06 74 07 90 88  ou 05 49 64 94 85

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité