Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Philippe Moinard devient président de la Fnsea Nouvelle-Aquitaine

La Fnsea Nouvelle-Aquitaine est en ordre de marche avec un nouveau président, Philippe Moinard, des Deux-Sèvres, qui succède à Henri Bies-Péré.

De gauche à droite : Henri Bies-Péré, vice-président, Philippe Moinard, président, Jean-Pierre Raynaud, vice-président 
du conseil régional, et Bernard Layre, secrétaire général.
De gauche à droite : Henri Bies-Péré, vice-président, Philippe Moinard, président, Jean-Pierre Raynaud, vice-président
du conseil régional, et Bernard Layre, secrétaire général.
© A.M.

Encore marquée par la disparition brutale de leur leader national Xavier Beulin et à peine sortie du salon de l’agriculture de Paris, la Fnsea Nouvelle-Aquitaine tenait son assemblée générale le 6 mars dernier à Artigues-près-Bordeaux, en Gironde. Les responsables professionnels agricoles des douze départements de la grande région ont désigné leur nouvelle équipe pour les trois prochaines années avec à sa tête un nouveau tandem, le deux-sévrien Philippe Moinard à la présidence et Bernard Layre, des Pyrénées-Atlantiques, comme secrétaire général.


Philippe Moinard succède ainsi au béarnais Henri Bies-Péré qui, après avoir passé neuf ans à la tête l’ex-Frsea Aquitaine, a porté pendant dix-huit mois la création et la structuration de la Fnsea Nouvelle-Aquitaine, issue du regroupement des syndicats de trois anciennes régions. Président de la Fdsea des Deux-Sèvres, Philippe Moinard a été également président de la Frsea Poitou-Charentes. Il est agriculteur au sein d’un Gaec en polyculture : élevage laitier, production d’œufs plein air et un atelier de méthanisation.


Parmi les dossiers prioritaires de la nouvelle équipe, le revenu des exploitants est au centre des préoccupations. « L’agriculteur doit pouvoir gagner sa vie par son travail », explique Philippe Moinard, rappelant « qu’au niveau national, 30 % des agriculteurs touchent moins de 350 euros par mois ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité