Aller au contenu principal

Plan de relance: ouverture de l'aide aux cantines scolaires rurales

© Pixabay

Dans le cadre du plan de relance, les communes rurales qui gèrent des cantines scolaires en maternelle et élémentaire pourront bénéficier d'une subvention de l'État pour s'équiper en vue de respecter les obligations fixées par la loi Egalim, de servir 50% de «produits bio, de qualité et durables» d'ici à 2022. Le volet agricole du Plan de relance prévoit en effet une enveloppe de 50M€ de soutien aux cantines scolaires. Publié le 7 février au Journal officiel, un décret du 6 février met en place une aide en faveur des communes rurales ou leurs établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) désireuses d'équiper leur restaurant scolaire pour se conformer à cet objectif.

Depuis le 1er novembre, les cantines scolaires doivent proposer un repas végétarien par semaine, en vertu de la loi Egalim qui interdit aussi les plastiques à usage unique. Si elles étaient éligibles en 2020 à la dotation de solidarité rurale, les communes pourront bénéficier, à partir de 1.500 euros de dépenses, d'une aide de l'État «égale au montant» de ces dernières, dans la limite d'un plafond progressif, allant jusqu'à 33.000 euros, au-delà de 56.000 euros de dépenses. En complément, un arrêté, du 6 février également, liste les matériels destinés au traitement des produits frais dont l'acquisition peut être subventionnée: éplucheuse, robot coupe-légumes, four pour cuisson à basse température, armoire frigorifique, mixer, extracteur de jus...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité