Aller au contenu principal

Protéines végétales
Plan Protéin NA : "les planètes sont alignées"

En octobre dernier, après des mois de travail, le plan protéines de Nouvelle Aquitaine, Protéi-NA voyait le jour. Les mesures du plan de relance qui se mettent en place en ce début d’année donne un coup d’accélérateur au plan.

© CDA16

Christian Daniau, vous êtes le co-président du comité de pilotage Protéi-NA pour la chambre régionale d’agriculture, pouvez-vous retracer les étapes de la mise en place de Protéi-Na ?

CD : La volonté de mettre en place un tel plan ne date pas d’hier. Au niveau de la chambre d’agriculture régionale, c’était une des priorités de la mandature, priorité partagée avec les OPA et les services de l’État et de la Région. Il y avait consensus sur le constat : notre trop grande dépendance aux importations de protéines principalement de soja mais aussi de légumineuses. Ces importations sont par ailleurs souvent issues de la déforestation.

Il nous faut développer notre autonomie en protéines au niveau régional pour réduire cette dépendance. Pour cela, il faut travailler ensemble, de l’amont jusqu’à l’aval, pour s’améliorer à tous les niveaux. Il faut amener de la résilience, de la durabilité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité