Aller au contenu principal

Plus de la moitié des céréaliers en perte après une moisson « catastrophique » (AGPB)

© DR

55% des céréaliers ne dégageront « probablement aucun revenu en 2020 », a estimé le 8 septembre l’AGPB (producteurs de blé), qui demande un plan d’urgence après « une moisson catastrophique ». Le résultat courant avant impôts (après MSA) des exploitations de céréales et oléoprotéagineux s’établit à -1 000 € en valeur médiane, amplifiant une « situation tendue depuis huit ans », d’après le secrétaire général Philippe Heusèle. En cause, les aléas climatiques, la perte de moyens de production, la déclinaison française de la Pac. L’AGPB réclame des mesures exceptionnelles pour tous les producteurs : une avance sur les aides Pac à hauteur de 80% dès le 15 octobre ; la possibilité d’opter pour le calcul des cotisations sociales sur une base annuelle ; une dérogation concernant la levée des cultures intermédiaires pour toucher les aides Pac. Dans les zones sinistrées : un dégrèvement de 50% de la TFNB (taxe foncière sur le non-bâti). Enfin pour les producteurs les plus touchés: la mise en place de cellules de crise dans les départements et le déblocage du fonds d’allégement des charges ; un accès au PGE (prêt garanti par l’Etat) ; un abondement au Fonds action sanitaire et social de la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité