Aller au contenu principal

Plus de la moitié des céréaliers en perte après une moisson « catastrophique » (AGPB)

© DR

55% des céréaliers ne dégageront « probablement aucun revenu en 2020 », a estimé le 8 septembre l’AGPB (producteurs de blé), qui demande un plan d’urgence après « une moisson catastrophique ». Le résultat courant avant impôts (après MSA) des exploitations de céréales et oléoprotéagineux s’établit à -1 000 € en valeur médiane, amplifiant une « situation tendue depuis huit ans », d’après le secrétaire général Philippe Heusèle. En cause, les aléas climatiques, la perte de moyens de production, la déclinaison française de la Pac. L’AGPB réclame des mesures exceptionnelles pour tous les producteurs : une avance sur les aides Pac à hauteur de 80% dès le 15 octobre ; la possibilité d’opter pour le calcul des cotisations sociales sur une base annuelle ; une dérogation concernant la levée des cultures intermédiaires pour toucher les aides Pac. Dans les zones sinistrées : un dégrèvement de 50% de la TFNB (taxe foncière sur le non-bâti). Enfin pour les producteurs les plus touchés: la mise en place de cellules de crise dans les départements et le déblocage du fonds d’allégement des charges ; un accès au PGE (prêt garanti par l’Etat) ; un abondement au Fonds action sanitaire et social de la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité