Aller au contenu principal

Machinisme
Plus que jamais, la FdCuma place les hommes avant les machines

À l’occasion de la présentation de son réseau au préfet, la FdCuma 79 est revenue sur son fonctionnement, ses évolutions et ses enjeux actuels.

Tout au long de l’après-midi, le préfet Aubry a prêté une oreille attentive aux projets et doléances de la FdCuma et de ses adhérents.
© CHP

C’est une tradition, pour la FdCuma, de recevoir les représentants de l’État lorsqu’ils arrivent sur le territoire. Emmanuel Aubry, préfet des Deux-Sèvres depuis début 2020 n’a donc pas fait exception à la règle en se rendant à la Cuma Sud-Gâtine, à Verruyes, pour un après-midi d’échanges le mercredi 14 octobre. Dans ce hangar-atelier, l’un des deux du département, l’institutionnel a découvert le parc de la Cuma la plus dynamique du réseau 79 (520 000 € de CA, 90 adhérents dont 60 actifs, trois salariés et 500 heures de saisonniers) mais aussi les grands principes de l’organisation : mettre en commun le matériel pour améliorer la qualité de vie et les conditions de travail des agriculteurs, s’adapter à toutes les sortes d’agricultures et aux demandes sociétales, s’organiser de manière autonome et solidaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité