Aller au contenu principal

Pneus ou chenilles pour s’adapter à la charge

Les moissonneuses-batteuses de plus en plus lourdes ainsi que la contrainte du gabarit routier imposent le recours aux pneumatiques de dernière génération, voire aux chenilles.

Les flancs très souples des pneus IF et VF assurent une empreinte plus étendue, aussi bien en largeur qu’en longueur.
Les flancs très souples des pneus IF et VF assurent une empreinte plus étendue, aussi bien en largeur qu’en longueur.
© Michelin

La question des pneumatiques reste un sujet crucial lors de l’achat d’une moissonneuse-batteuse neuve. Les trémies offrent des capacités accrues pouvant atteindre 14 000 litres. Les coupes de plus en plus larges sont par conséquent plus lourdes. Par ailleurs, les agriculteurs cherchent à limiter la compaction des sols tandis que d’autres souhaitent ne pas dépasser les 3,50 m de large sur la route afin d’éviter l’escorte par un second véhicule.


Pour répondre à toutes ces contraintes, on peut distinguer plusieurs stratégies : augmenter le diamètre des roues pour augmenter la surface de portance, choisir des pneumatiques IF ou des chenilles caoutchouc pour offrir une plus grande surface de contact sans accroître le gabarit afin de circuler sur la route.
Ces dernières années, les constructeurs ont fait évoluer leur machine pour pouvoir monter des pneumatiques de plus grand diamètre atteignant voire dépassant les deux mètres.

Plus d'infos dans le dossier moissonneuse-batteuse du journal Agri 79 du 18 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité