Aller au contenu principal

Porc: le prix français en retard par rapport à ses voisins, dénonce la FNP (éleveurs)

© DR

Dans un communiqué du 14 avril, la FNP (éleveurs de porcs, Fnsea) regrette que le prix français du porc « se trouve déconnecté du prix payé aux éleveurs voisins européens », notant un écart de 15 centimes avec l’Espagne et l’Allemagne et de 30 avec le Danemark. La FNP dénonce fréquemment ce décalage, qu'elle explique principalement par une moindre orientation française à l'export. Les trois pays cités « affichent des hausses moyennes de ventes vers les pays tiers de 30% quand la France présente une baisse de 3% », pointe le syndicat, qui estime que  lemarché du porc est « propice », ce qui n'empêche pas « une baisse de l’abattage en France, contribuant à une sous-optimisation de la filière ». « Certains opérateurs en profiteraient-ils pour garder un prix à minima en leur faveur? », accuse la FNP.
Dans sa note hebdomadaire du 14 avril, le Marché du porc breton (MPB) note que la cotation française est restée stable à 1,513 euro le kilo (moyenne 56 TMP) en semaine 15 (du 6 au 12 avril). Sur cette même période, les prix des grands producteurs européens reculaient, tout en restant supérieurs à la France. Le décrochage du prix français remonte à décembre 2019, sur fond notamment de grève des dockers et de paralysie des exportations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité