Aller au contenu principal

« Pour être choisi, il faut être bon »

Souplesse, adaptabilité, projection sont les principes de fonctionnement sur lesquels la Caveb construit son avenir. Jeudi 13 avril à Parthenay, Abel Lumineau, président, et Arnault Gatignon, directeur, sont revenus sur cette stratégie.

Abel Lumineau (à gauche), président de la Caveb, et Arnaud Gatignon, directeur, se satisfont de la stratégie insufflée par la coopérative depuis le début des années 2000 et qui porte ses fruits.
Abel Lumineau (à gauche), président de la Caveb, et Arnaud Gatignon, directeur, se satisfont de la stratégie insufflée par la coopérative depuis le début des années 2000 et qui porte ses fruits.
© C.P.

Subir ou choisir. La Caveb œuvre depuis de longues années maintenant pour que de ces deux possibles, le second soit celui de son avenir. Investir dans l’aval en s’associant à des compétences reconnues est la stratégie de moyen et long terme développée depuis le début des années 2000 par la coopérative. « Dans nos outils commerciaux comme dans nos exploitations, nous avons des décisions à prendre qui, dans un environnement instable, doivent nous aider à tenir dans le temps, à passer les moments difficiles », croit Abel Lumineau au regard des résultats de l’année 2016 présentés jeudi 13 avril lors de l’assemblée générale organisée à Parthenay.

Effectivement, alors que l’environnement économique agricole était particulièrement difficile cette année, la coopérative apprécie la pertinence de ses choix. Son résultat consolidé est positif de 240 000 €. « Le travail avec la Sovileg en production ovine, mais également la SVEP et la Siabel en production bovine nous permet de compenser les moins de l’année », expliquent président et directeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité