Aller au contenu principal

Pour les aides caprines, la période de déclaration est ouverte

© Réussir

La demande doit être télédéclarée ou déposée à la DDT avant le 2 février 2015. Les modalités de déclaration restent les mêmes. Le changement concerne les montants qui seraient d’environ 13€/ chèvre pour l’aide de base et de 3€/chèvre pour la majoration des adhérents au Code mutuel des bonnes pratiques d’élevage caprin. Cette aide sera plafonnée à 400 chèvres par exploitation avec application de la transparence des Gaec. La télédéclaration est le mode de déclaration à privilégier  (lire ci-dessous). Il est possible sinon de télécharger sur Télépac le formulaire de demande d’aide et de l’adresser à la DDT. 
Pour demander l’aide caprine, il faut détenir 25 chèvres éligibles et maintenir l’effectif pendant toute la période de détention obligatoire (PDO) de cent jours. Cette période s’étend du 3 février au 13 mai 2015 inclus. Une chèvre éligible étant un animal qui au plus tard le 13 mai 2015 a mis bas au moins une fois ou est âgé au moins d’un an. Le remplacement pendant la PDO des animaux engagés par des chèvres ou des chevrettes éligibles est possible. 
La demande doit comporter le formulaire de demande
« aides caprines » dûment renseigné et signé, les références bancaires si vous n’avez pas perçu d’aides caprines en 2014 ou si vous avez changé de références bancaires depuis la dernière déclaration. Si les animaux sont susceptibles d’être localisés sur des îlots qui n’étaient pas dans le registre parcellaire de 2014, il faut établir un bordereau de localisation. Enfin, ceux qui bénéficient de la majoration pour le Code mutuel des bonnes pratiques doivent fournir la preuve de leur  adhésion dans le cas où elle n’a pas été fournie en 2013 et 2014.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité