Aller au contenu principal

Pour maîtriser les lignées, il insémine artificiellement les reines

Il a été piqué par la passion en regardant son grand-père, producteur de miel.Depuis lors, Thomas Freslon a transmis le virus à son épouse, Émilie.Le couple de Baugé-en-Anjou, vit aujourd’hui uniquement de l’apiculture.

Émilie et Thomas Freslon devant les cadres où sont élevées les abeilles nées sur leur exploitation.
Émilie et Thomas Freslon devant les cadres où sont élevées les abeilles nées sur leur exploitation.
© E.H.

Dans la famille Freslon, je demande la mère, et le père. Émilie et Thomas sont, comme leur nom l’indique de façon amusante, apiculteurs. Installés dans leur exploitation à Baugé-en-Anjou (49) depuis 2006, les époux sont passés, au fil des années, de 200 à 400 ruches. Pour maîtriser la lignée qu’il produit, et notamment s’assurer que le mâle est de la race qu’il souhaite, Thomas a recours à l’insémination artificielle, une solution bien étrange pour des animaux de si petite taille. Cette étape particulièrement minutieuse est de surcroît réalisée avec le sperme de mâles prélevé sur site.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité