Aller au contenu principal

Baisse du prix des céréales
Pourquoi le pain, les pâtes, l’aliment du bétail… ne baissent pas ?

Il y a quelques mois, la hausse du prix des céréales se traduisait par une forte hausse du prix du pain, des pâtes, des produits dérivés et du prix de l’aliment du bétail. Les agriculteurs producteurs de céréales étaient alors montrés du doigt, comme responsables de cette hausse.
Aujourd’hui, la situation est tout autre. Le prix des céréales s’est effondré, pour retrouver un niveau proche de celui de 2006, aux alentours de 150 euros la tonne, soit une baisse de l’ordre de 100 euros la tonne.
Cet état de fait est largement passé sous silence.
Pour la FDSEA, le consommateur doit se poser la question suivante : pourquoi le prix du pain, des pâtes et des produits dérivés, ne baisse pas, alors que le prix de la matière première s’est effondré ?
La FDSEA se pose la même question sur l’aliment du bétail. Pourquoi la baisse de l’aliment n’est que de 5 à 30 euros la tonne, alors qu’elle devrait être de l’ordre de 90 euros la tonne pour revenir au tarif  du début 2007 ?
Face à cette incohérence, la FDSEA demande aux fabricants d’aliment de répercuter immédiatement la baisse du prix des céréales sur le prix de l’aliment du bétail.
La FDSEA a décidé d’organiser dans les tous prochains jours, une table ronde sur ce sujet. Les fabricants seront invités à venir en débattre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité