Aller au contenu principal

Poursuivre le pâturage des chèvres en été grâce au sorgho

L’implantation de sorgho fourrager multi-coupes pourrait être une solution pour faire face au changement climatique.

© Redcap

En Dordogne, un groupe de sept éleveurs participe au projet régional visant à réfléchir à l’adaptation des systèmes caprins au changement climatique. L’implantation de sorghos fourragers multi-coupes est une solution déjà mise en œuvre par plusieurs éleveurs pour permettre de prolonger la période de pâturage l’été.

Le semis est généralement réalisé sur des parcelles ayant des prairies annuelles en vesce-avoine, après que celles-ci ont été pâturées, donc vers début juin. La réussite du semis est liée à la pluviométrie : il faut un minimum d’eau pour que le sorgho lève bien. Son coût d’implantation est faible (60 €/ha environ), mais il demande plus de travail mécanisé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité