Aller au contenu principal

Prairie : un semis sous couvert de céréales

Afin de conforter le bilan fourrager en début de printemps, plusieurs solutions existent.

Les luzernes se développent mieux au printemps. 
Elles peuvent être sécurisées par un semis sous couvert.
Les luzernes se développent mieux au printemps.
Elles peuvent être sécurisées par un semis sous couvert.
© Redcap

Les stocks de fourrages sont parfois bien bas et certaines prairies sont à réimplanter. Mais comment faire cet automne ? Pour les prairies riches en légumineuses, il faut semer tôt et dans l’idéal « avant une petite pluie ». Une mission qui peut sembler quasi-impossible cet automne pour l’instant.
Pour les luzernes, il vaut mieux remettre cela au printemps. Les légumineuses se développeront mieux au printemps car les jours sont croissants et les températures augmentent.
Et pourquoi ne pas sécuriser avec un semis sous couvert ?
Autre solution : on peut implanter un semis de la prairie sous couvert de céréales ou un mélange céréales-protéagineux à récolter immature. Cette pratique permet de sécuriser l’implantation à l’automne ou au printemps. L’implantation de la culture annuelle et de la prairie se font au même moment, c’est-à-dire courant octobre.
Les essais réalisés à la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou montrent que l’impact est très faible sur le rendement de la céréale en fourrage et la prairie est bien implantée. Les retours d’éleveurs de chèvres sont aussi positifs. Cette conduite permet également de limiter le salissement, de contourner l’aléa « fin d’été sec », tout en assurant une bonne implantation de la prairie, notamment des légumineuses. Cela permettra de conforter le bilan fourrager en début de printemps, par un pâturage, un affouragement ou une fauche en enrubannage du mélange implanté.
Avec des sécheresses estivales de plus en plus importantes et longues, il se peut que cette pratique se développe dans les années à venir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité