Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Pratiques culturales : en quête de solutions face à un écosystème à fleur de peau

Les auxiliaires des cultures, dont l'activité peut générer 5 à 30 % de rendement supplémentaire sont particulièrement sensibles aux traitements. Voici quelques règles de vigilance à suivre pour les préserver.

Dans quelques jours, les surfaces de colza vont jaunir. Au cours de la période de floraison de cette plante productrice de nectar 
et de pollen, les traitements insecticides sont interdits pour protéger des insectes pollinisateurs.
Dans quelques jours, les surfaces de colza vont jaunir. Au cours de la période de floraison de cette plante productrice de nectar
et de pollen, les traitements insecticides sont interdits pour protéger des insectes pollinisateurs.
© Terres Inovia

Autant que faire se peut, les techniciens d'Océalia « ne recommandent plus ni les néonicotinoïdes (1), ni les organophosphorés. On leur préfère les Pyrèthres. S'ils sont un peu moins efficaces, ils sont également moins nocifs pour les auxiliaires des cultures », explique François Thomas, responsable expérimentation grandes cultures de la coopérative.

Alors que commencent à fleurir les variétés pièges dans les champs de colza, la question des traitements insecticides se pose. Ensemencées à une densité de 5 à 10 %, ces variétés précoces vont servir de ressources aux méligèthes. 8 à 10 jours plus tard, repus, les insectes ne détruiront pas les boutons floraux de la variété principale alors en pleine floraison.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité