Aller au contenu principal

MFR
Prendre le pouls du territoire et adapter les formations

Philippe Marchesi succède à Martine Chargé à la tête de la Fédération départementale des MFR.

Philippe Marchesi.
Philippe Marchesi.
© DR

 

Philippe Marchesi sera à l’écoute des territoires. Le nouveau directeur de la Fédération départementale des maisons familiales et rurales projette en effet de réfléchir sur la position des MFR au sein de leur environnement. « Les formations n’évoluent pas forcément aussi vite que la société, explique l’ancien intervenant à l’université de Toulouse et consultant en projets internationaux. J’aimerais que l’on mette en place des groupes de travail avec les chambres consulaires, les communautés de communes, les Pays... et que l’on dresse une radiographie du département afin de déterminer les attentes dans les cinq ans à venir en termes d’emploi. A nous ensuite d’adapter les formations. »

Vaste chantier pour ce quinquagénaire titulaire d’un master en ingénierie de la formation qui a roulé sa bosse de par le monde et au sein des MFR. Né dans le Vaucluse, ce fils d’agriculteurs a exercé durant quatorze années en Amérique latine où il était chargé du développement local et rural. Il a également été formateur en MFR, directeur de la Fédération régionale des MFR en région PACA-Languedoc Roussillon... Un bagage conséquent pour celui qui succède à Martine Chargé dorénavant chargée de mission à l’Union nationale des MFR à Paris pour travailler sur la rénovation de la voie professionnelle et sur le thème  des territoires.                

 

 

En chiffres 

Pour cette année scolaire 2010-2011, 1717 élèves ont fait leur rentrée (formation initiale) dans les 11 MFR et IREO que compte le département. 332 élèves ont emprunté la voie de l’apprentissage et de la formation continue.

Un enseignement qui affiche des résultats satisfaisants puisqu’à la session de juin 2010, 88% des inscrits ont décroché le diplôme national du brevet, 95% ont réussi le Capa, 80% le Bepa, 94% le Bac pro, 94% le BTS et 86% le CCTAR. « Sur 778 élèves inscrits aux examens, 663 ont été reçus. Ce qui fait un taux de réussite de 85% », s’enorgueillit le nouveau directeur de la Fédération départementale des MFR présidée par Micheline Guérin.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité