Aller au contenu principal

Préparer la bergerie pour l’agnelage

Il est recommandé de prévoir 1,5m2 d’aire paillée pour une brebis gestante.

En cas de manque de place, mieux vaut sortir un lot de brebis vides.
En cas de manque de place, mieux vaut sortir un lot de brebis vides.
© Ciirpo

Les brebis qui vont mettre bas sont prioritaires en ce qui concerne la place dans la bergerie. Mieux vaut « sortir à l’herbe » un lot de brebis vides ou en milieu de gestation que de manquer de place pour les agnelages. Les recommandations sont les suivantes pour des brebis de format moyen. Pour une brebis gestante, comptez 1,5 m² d’aire paillée et 2,5 brebis au mètre linéaire d’auge. Avec des brebis allaitantes, trois brebis au mètre linéaire d’auge peuvent manger en même temps. La surface d’aire paillée recommandée est de 1,5 m² minimum pour une brebis allaitant un agneau et 2 m² minimum pour une brebis allaitant deux agneaux, sachant que les cases d’agnelage puis les parcs à agneaux sont inclus dans ces surfaces.


Le curage est souvent obligatoire entre deux lots d’agnelage. Pour des raisons sanitaires, il est de toute façon nettement préférable à l’enlèvement du fumier au cours de la lactation. Juste avant les premières mises bas, il est possible de diviser les grands lots en petits lots de 20 à 30 brebis et de procéder à l’installation des cases d’agnelage. Il faut prévoir entre 15 et 30 % de cases d’agnelage selon le taux de prolificité. Un agencement des cases le long d’un couloir de 1,2 m de large facilite la surveillance et l’alimentation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Congrès FNSEA, Organisation, Niort, Deux-Sèvres, Acclameur
La Fnsea s’implique pour que vive la ruralité
Plus de 1000 membres du réseau Fnsea sont attendus à Niort pour le congrès de l’organisation nationale. Initialement programmé en…
Claustration des volailles dans une quarantaine de communes du sud Deux-Sèvres
Après un cas dans les Ardennes, la claustration des volailles est imposée depuis vendredi 10 septembre dans les zones à risque…
Publicité