Aller au contenu principal

Ovins
Priorité au pâturage cet automne

La valeur alimentaire de l’herbe en cette période est équivalente à celle de printemps.

L’herbe reste le fourrage le moins cher.
© Ciirpo

Les aliments n’ont jamais été aussi chers depuis 2013. Tant qu’il y a de l’herbe, les brebis et les agnelles peuvent pâturer le plus longtemps possible. L’herbe est en effet le fourrage le moins cher avec 24 € la tonne de matière sèche pour les prairies permanentes (*) et 36 € pour les prairies temporaires (**). Sur ces dernières, le foin revient deux fois plus cher. Quant à l’enrubannage, le coût est multiplié par trois, toujours à la tonne de matière sèche.

La valeur alimentaire de l’herbe d’automne est excellente. Elle est équivalente à celle de la pousse du début de printemps, soit 0,9 UFL et 90 à 100 g de PDI par kg de matière sèche. De plus, elle reste stable tout au long de l’automne et de l’hiver. Les brebis en lutte et en milieu de gestation pâturent les prairies sans concentré ni foin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
PaillÔtop, le matériel qui botte les éleveurs
Le Gaec du Vieux Chêne, à Luché-Thouarsais, utilise la pailleuse automatique d’ALB Innovation depuis le début de l’année. L’…
Publicité