Aller au contenu principal

Réaction syndicale
Produits laitiers : la braderie encore et encore

Promotion de fin septembre
© DR

Les producteurs laitiers ont été stupéfaits de découvrir, lors d’une visite au Leclerc Mendès France de Niort, une promotion sur le beurre AOP Grand fermage.

« Nous sommes désabusés face à cette nouvelle provocation de la part des GMS. Nous avions déjà dénoncé la même promotion que celle-ci fin septembre, les mois passent et les magasins changent, les méthodes restent !

Cette promotion, où la 3e plaquette de beurre est offerte pour deux plaquettes achetées, est destructrice. Ainsi, la plaquette est vendue à 1,19 € avec la promotion. À titre de comparaison, et les enseignes en ont largement fait la publicité, le prix d’une plaquette de marque distributeur est de 1,75 € ! Les autres beurres AOP, produits par d’autres laiteries, se vendent autour de 2 € la plaquette en magasin : pourquoi une telle différence ?

Depuis les États généraux de l’alimentation, le coût de production doit être intégré dans le prix de vente afin de permettre aux agriculteurs d’avoir un revenu décent de leur activité. À l’évidence, un tel prix ne couvre absolument pas les coûts de production des éleveurs.

Enfin, il s’agit de beurre haut de gamme, qui bénéficie d’une appellation d’origine protégée. Le cahier des charges de cette appellation se durcit et les producteurs vont devoir supporter de nouvelles contraintes, notamment dans l’alimentation de leurs vaches. Le renouvellement des générations en agriculture, et particulièrement dans la filière laitière, est une réalité et doit être pris à bras-le-corps par tous les acteurs de la chaîne alimentaire. Et cela commence par des prix décents à la production comme dans les magasins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité