Aller au contenu principal

Affaire Findus
Professionnels et ministère demandent de renforcer l’étiquetage des viandes

La substitution de la viande de bœuf par du cheval a mis en évidence la nécessité d’étendre l’étiquetage des viandes aux produits transformés. Paris va s’employer à convaincre les autorités communautaires, ce qui n’est pas acquis.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation et Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire.
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation et Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire.
© Actuagri
«Nous devons faire progresser l’étiquetage sur l’origine des viandes dans les produits transformés » a déclaré Stéphane Le Foll, à l’issue de la table ronde qui a réuni les professionnels de la filière viande le 11 février. La GCCRF va intensifier ses contrôles dans les linéaires des grandes surfaces pour vérifier s’il n’y a pas d’autres malversations. Les contrôles dans l’ensemble de la filière viandes et poissons, qu’il s’agisse des importateurs, grossistes et autres transformateurs, seront renforcés « pour toute l’année 2013 », a assuré le ministre délégué. Et l’entreprise Comigel qui a fourni les plats cuisinés surgelés à Findus sera passée au peigne fin. Il s’agit de faire l’inventaire de l’ensemble de ses clients et de vérifier que de la viande de cheval n’a pas été écoulée à la place de la viande de bœuf dans d’autres circuits. Pour le moment, les pouvoirs publics attendent les résultats de l’enquête menée par la DGCCRF pour savoir s’il s’agit d’une négligence ou de fraude. En tout cas « nous serons intraitables et les sanctions seront exemplaires », a promis Guillaume Garot.
Lire la suite en page 10 d'Agri79
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité