Aller au contenu principal
Font Size

Le point sur la position de France stratégie
« Proportionner » les aides Pac au respect de l’environnement

© CA

«Les niveaux de rémunération des aides Pac ne sont pas proportionnés aux exigences environnementales », estime France Stratégie.

Ces conclusions se basent sur une étude comparée des aides Pac et de la littérature scientifique disponible sur les différents référentiels pouvant se réclamer de l’agroécologie, dont le bio, la HVE, ou les MAEC.

Dans un premier temps, l’organisme de réflexion placé sous l’autorité de Matignon a attribué un score à chaque référentiel en fonction de ses exigences en matière de préservation des ressources en sol et en eau, et des utilisations d’intrants. Résultat : la bio et la HVE sortent en tête. Ensuite, ils ont analysé les aides correspondantes. « Pour une même production (grandes cultures), mais à référentiel différent (MAEC, AB), les montants d’aide totaux sont plus importants pour une production moins exigeante sur le plan environnemental », constatent les auteurs. Par exemple, les aides au maintien en bio perçues en grandes cultures en Occitanie (100 €/ha en 2011-2014) seraient inférieures de 150 €/ha aux aides attribuées aux MAEC système de niveau 2.

Pour opérer un rééquilibrage, les auteurs proposent d’activer plusieurs leviers : intégrer l’agroécologie dans des cahiers des charges qualité existants ; soutenir davantage les cahiers des charges « à hauts scores d’exigences environnementales » existants (notamment bio et HVE) ; favoriser le développement des « référentiels à faibles scores d’exigences » (notamment les fermes Dephy), par exemple en augmentant la taxation des produits phytosanitaires.

Ces réflexions doivent être prises en compte lors des négociations finales sur la Pac, commencées fin août.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité