Aller au contenu principal

Régulation de la faune sauvage
Protection des semis et élevages : des dérogations de chasse possibles

Interdits en raison du confinement, le piégeage et la destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (Esod) dans les cultures font l’objet d’une dérogation depuis le 14 avril pour les activités agricoles. Sont principalement concernés le renard et la corneille.

Sur autorisation délivrée par la DDT, le renard peut être chassé par tirs autour des exploitations avicoles.
© CC0 Public Domain

Toute demande doit être envoyée à la direction départementale des territoires via les adresses ddt-see@deux-sevres.gouv.fr et ddt-see-e@deux-sevres.gouv.fr. La DDT les instruit ensuite sous 48h et délivre des autorisations ponctuelles.

Les informations actualisées sur le sujet, le formulaire de demande pour le renard ainsi que l’attestation de déclaration de dégâts, sont disponibles sur le site de la chambre d’agriculture.

Modalités par espèces

Dans le détail des annonces faites par la Préfecture des Deux-Sèvres, pourront être chassés :

- le renard, par tirs autour des exploitations avicoles ou, si l’autorisation en a été donnée, par l’intervention de piégeurs agréés sur toute l’emprise des exploitations les plus sensibles.

- la corneille noire, sur autorisation préfectorale, par tirs par l’exploitant agricole lui-même s’il est titulaire d’un permis de chasse valide ou par quelques chasseurs qu’il aura identifiés.

- le corbeau freux, qui n’est plus classé Esod, peut être chassé uniquement par l’intervention du lieutenant de louveterie sur décision préfectorale personnelle. En aucun cas cette mission ne peut être déléguée. Le lieutenant peut toutefois, si le besoin existe, demander le concours de plusieurs chasseurs pour l’effectuer.

Dans tous les cas, le respect des gestes barrières est à respecter pour limiter la propagation du Covid-19. Les interventions individuelles sont à privilégier. Les déplacements à pied ou à voiture doivent également se faire seul autant que possible et en possession des documents justificatifs : autorisation de la DDT et attestation de déplacement pour motifs professionnels (mission non télétravaillable).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité