Aller au contenu principal

Ravageur
Pucerons des épis des céréales observés sur feuillage en cours de montaison

Plusieurs espèces de pucerons sont souvent observées actuellement sur les feuilles des céréales en cours de montaison dans la région.

Sitobion avenae
© C. Quintin

Seul Sitobion avenae monte sur les épis. En aspirant la sève des plantes, le puceron de l’épi peut provoquer certains dommages provoquant une limitation du PMG lors d’infestation significative.

Comment reconnaître Sitobion avenae ?

De 2 à 3mm, de forme allongée, de couleur variant du vert au rouge en passant par le jaune, il présente des cornicules noires droites caractéristiques (= appendices situés de part et d’autre de la partie postérieure de l’abdomen). Au printemps, la population est principalement constituée de femelles parthénogénétiques qui pondent des larves, la reproduction parthénogénétique étant accélérée de façon très importante en conditions chaudes.

Puceron Arvalis

 

Maman puceron et ses petits

Quelle attitude adopter ?

Inutile d’envisager un traitement avant épiaison les pucerons sur feuilles même si la population est importante. La nuisibilité reste faible à ce stade.

Les auxiliaires peuvent limiter les populations de pucerons, les préserver au maximum et éviter les interventions insecticides trop précoces. Dans la plupart des cas, on observe simultanément une bonne activité des auxiliaires (coccinelles, syrphes, chrysopes et micro-hyménoptères).

Seuil d’intervention à partir d’épiaison : 1 épi sur 2 infesté par au moins un puceron. C’est la dynamique de la population au travers du nombre de pucerons présents sur épis qui est l’indicateur déterminant de la nuisibilité. Tant que les seuils de traitement ne sont pas atteints, il est préférable de ne pas intervenir : un traitement insecticide pourrait en effet détruire inutilement les auxiliaires et provoquer la pullulation de pucerons, non régulés. Le seuil de traitement conseillé est lorsqu’un épi sur deux est colonisé à partir de l’épiaison et doit être considéré comme un seuil en-deçà duquel il n’a pas été mis en évidence de forte nuisibilité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Publicité