Aller au contenu principal

Matériel
Pulvérisation : trouver le bon compromis

Avec la nouvelle réglementation concernant les ZNT, le choix des buses, le réglage de la pression et l’adaptation des tronçons doivent permettre de trouver un bon compromis entre le respect du voisinage, des réglementations et l’efficacité des applications.

© Chambre d'agriculture 79

En matière d’environnement, respecter la réglementation concernant les cours d’eau n’est pas une nouveauté puisqu’elle date de 2006. Elle est basée sur le respect d’une zone enherbée non traitée (ZNT eau) d’une largeur de 5 m, de l’utilisation sur toute la largeur de la rampe de buses anti dérive homologuées et d’un enregistrement systématique de ses pratiques phytosanitaires.

Pour l’arboriculture et la viticulture, des équipements spéciaux limitant la dérive sont aussi homologués. Les 5 m peuvent passer à 10 m pour les cours d’eau des bassins en zones d’actions renforcées par la directive nitrates. D’ailleurs, une nouvelle liste officielle de buses homologuées ZNT eau et/ou riverains est parue le 23 décembre 2019 avec un certain nombre de modifications.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité