Aller au contenu principal

Qualité de l'air : les élevages dans les clous au regard des premières études

L’échéance était au 21 février pour le numéro de Siret pair. Elle est au 21 avril pour les impairs. 130 élevages des Deux-Sèvres sont contraints d’évaluer leur impact sur la qualité de l’air.

Gérard Kéraval, de la chambre d’agriculture (à droite) aide Denis Bertrand à analyser l’impact de son élevage sur la qualité de l’air.
Gérard Kéraval, de la chambre d’agriculture (à droite) aide Denis Bertrand à analyser l’impact de son élevage sur la qualité de l’air.
© C.P.

IED (Industrial Emissions Directive) est à l’air ce que la directive nitrates est à l’eau. Cette réglementation européenne, dont l’industrie entend parler depuis cinq ans au moins, s’applique cette année aux agriculteurs. Les élevages sont si peu concernés qu’ils comptent 750 places de truies, ou encore 2 000 places et plus en porcs charcutiers, ainsi que plus de 40 000 emplacements de volailles. En Deux-Sèvres, la directive s’applique à environ 130 exploitations. Elles doivent mesurer le rejet de phosphore, d’ammoniac et de poussières dans l’air. Mais aussi évaluer les émanations odorantes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité