Aller au contenu principal

Covid-19, Deux-Sèvres
Quatre opérations de dépistage gratuit d’ici septembre

Plus que les données brutes, c’est la tendance qui intéresse Santé publique France. En Deux-Sèvres, le nombre de cas reste faible. Pour qu’il en soit ainsi longtemps, les autorités appellent au respect des gestes barrières.

© ARS

L’ARS Nouvelle-Aquitaine encourage fortement la population à participer aux opérations de dépistage gratuit organisées ces prochaines semaines. Il s’agit de contribuer à l’effort collectif pour contenir la propagation du virus.

En Nouvelle-Aquitaine, 79 des 5 871 tests réalisés le 11 août étaient positifs (2 pour 318 en Deux-Sèvres ce même jour). Au-delà du nombre, c’est la tendance que regarde attentivement Santé publique France. Le taux de positivité (nombre de cas sur nombre de tests) augmente, y compris en Nouvelle-Aquitaine : de 0,6 % du 20 au 26 juillet, il est passé à 0,7 % du 3 au 9 août. Le taux d’incidence (*) sur ces deux périodes est passé de 3,1 pour 100 000 habitants à 4,7. En Deux-Sèvres, le 11 août, le taux de positivité était de 0,8 % et le taux d’incidence de 3,2 %.

Pour consulter les résultats des tests Covid-19 : https://www.cascoronavirus.fr/test-depistage/france

Aussi faibles qui puissent paraître les chiffres, l’agence régionale de la santé appelle à la vigilance. Il est fortement recommandé de respecter les gestes barrière. La participation au dépistage, outre l’évaluation du niveau de circulation du virus sur le territoire, permet de repérer, le cas échéant, des cas positifs, de déclencher la recherche de personnes contacts de ces cas positifs, de les alerter afin de mieux les protéger et ainsi de casser les chaînes de transmission du virus.

Quatre des douze opérations de dépistage gratuit organisées cet été auront lieu d’ici début septembre : mardi 25  août à Niort : de 8 h 30 à 13 h, visio centre de Noron, 6 rue Archimède. Sur rendez-vous, par téléphone au 06 03 52 52 68 ; mercredi 26  août à Parthenay : de 8 h 30 à 13 h, sur la place du 11  novembre, à la place du marché ; jeudi 27  août à Niort : de 8 h 30 à 13 h, visio centre de Noron, 6 rue Archimède. Sur rendez-vous par téléphone au 05 49 76 52 88 ; mardi 1er septembre à Niort : de 8 h 30 à 13 h, visio centre de Noron, 6 rue Archimède. Sur rendez-vous, par téléphone au 06 03 52 52 68.

Par ailleurs, il est également possible de se faire dépister sans ordonnance, muni de sa carte Vitale, dans de nombreux laboratoires et centres de prélèvements de la région. Les Deux-Sèvres comptent vingt établissements mobilisés (cliquez pour voir la liste). Les patients doivent contacter le laboratoire pour connaître les modalités d’organisation.

(*) Ce taux représente le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diagnostiqués par une PCR SARS-CoV-2 survenus sur les sept derniers jours dont les données sont consolidées (J-9 à J-3), rapportés au nombre d’habitants de chaque département.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité