Aller au contenu principal

Emploi saisonnier
Quatre-vingts jeunes pour castrer 150 hectares de maïs semence

La SCEA Val d'As prend en charge la production de 150 hectares de maïs semence pour le compte de quatre exploitations. Cette spécialisation de l'activité permet aussi de mieux répondre aux règles exigeantes de l'emploi saisonnier.

Baptiste (sur la photo), Jean-François, Anne-Charlotte... Ils sont 80 cet été, employés par la SCEA Val d'As, à castrer les maïs. Un job d'été pour l'essentiel d'entre eux. Un travail qui demande de la rigueur.
Baptiste (sur la photo), Jean-François, Anne-Charlotte... Ils sont 80 cet été, employés par la SCEA Val d'As, à castrer les maïs. Un job d'été pour l'essentiel d'entre eux. Un travail qui demande de la rigueur.
© N.C.

Si le contrôleur comptabilise plus de 5 autofécondations sur 1 000 pieds, la parcelle est broyée. Nous attendons de nos arracheurs une certaine rapidité. Nous exigeons surtout qu'ils soient attentifs". Chaque année en juin, la SCEA Val D'As, spécialisée dans la production de maïs semences, recrute 80 jeunes pour l'étape de la castration des maïs. En amont de la saison, un travail est mené avec Pôle emploi. Les candidats ont deux samedis pour présenter leur candidature. Les inscriptions se font à la mairie d'Assais-les-Jumeaux. Globalement, il y a autant de demandes que de besoins. De nombreux jeunes reviennent d'une année sur l'autre. La castration du maïs est avant tout un "job d'été "convoité par les lycéens ou étudiants. "Nous leur offrons entre 157 heures de travail sur l'été pour ceux qui font toute la saison et 50 heures pour ceux qui n'interviennent que sur l'étape consistant à arracher les panicules", détaille Jean-Pierre Cesbron, l'un des gérants de l'entreprise. A lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité