Aller au contenu principal

Iréo de Bressuire
Quelques nouveautés pour la filière machinisme

Le conseil d’administration de l’Iréo vient de faire sa rentrée. Dans les trois filières professionnelles déclinées du Bac au BTS, seule celle du machinisme enregistre des nouveautés cette année.

La filière machinisme présente des nouveautés pour cette rentrée 2010.
La filière machinisme présente des nouveautés pour cette rentrée 2010.
© S. Leitenberger

Elus ces derniers jours par les parents, les maîtres de stage et d’apprentissage, les membres du conseil d’administration de l’Iréo de Bressuire faisaient leur rentrée le 6 octobre. Ils sont trente à œuvrer en faveur du bon fonctionnement de l’établissement. Trente à dresser un cadre de vie et initier une ambiance de formation favorable à la réussite scolaire et donc personnelle des 410 jeunes inscrits dans l’une des sections de l’établissement privé bressuirais. 

Dans les trois filières professionnelles déclinées du Bac au BTS, seule celle du machinisme enregistre des nouveautés cette année. La voie scolaire n’enregistre aucun mouvement contrairement à celle par apprentissage. Une seconde bac pro maintenance des matériels agricoles accueille huit jeunes apprentis depuis la rentrée. 

« Une section qui répond à une demande des jeunes et des entreprises présentes sur notre territoire », justifie Lucie Guérineau, directrice de l’établissement. En partenariat avec le CFPPA du campus des Sicaudières, un Brevet professionnel travaux, conduite et entretien des engins agricoles (TCEEA), de niveau V, vient d’ouvrir. Huit  jeunes suivent les cours de l’enseignement général sur le site du campus des Sicaudières. La partie professionnelle et technologique se déroule dans les locaux de l’Ireo.

La filière agricole ne connaît pas de nouveautés. La filière services en milieu rural non plus. Pour cette dernière, les transformations seront pour la rentrée 2011. « Le Bac pro en trois ans entrera en application à cette date. » L’équipe de l’Iréo – une cinquantaine de salariés - s’y prépare déjà. Cette réforme doit être un plus pour les élèves. Mais, quand le centre enregistre déjà 100% de réussite aux examens dans cette filière professionnelle en 2010, il sera difficile de faire mieux. Faire aussi bien, en trois ans au lieu de quatre, sera l’objectif à atteindre. 

 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité