Aller au contenu principal

Qu’en sera-t-il de l’agriculture une fois les projecteurs éteints ?

Tribune, le salon permet de sensibiliser le grand public et les politiques aux questions agricoles. Tout le monde s’y rend avec beaucoup d’affection mais les agriculteurs attendent davantage.

Alors que les concours s’enchaînent, ici celui de la race parthenaise, les agriculteurs aimeraient que leurs difficultés, les portes du salon de l’agriculture fermées, continuent de mobiliser.
Alors que les concours s’enchaînent, ici celui de la race parthenaise, les agriculteurs aimeraient que leurs difficultés, les portes du salon de l’agriculture fermées, continuent de mobiliser.
© C.P.

La ferme digitale, la ferme connectée ou encore la ferme ce lieu de production d’énergies… Non loin des produits, signature de l’identité agricole et des traditions des différentes régions de France, à quelques allées des animaux, emblèmes des savoir-faire de toute une profession, l’agriculture du XXIe siècle s’exposait au salon de l’agriculture à Paris. Si la finalité du travail des exploitants agricoles de France est la même aujourd’hui qu’hier, la manière d’y tendre change. C’est incontestable. Pour élever les belles parthenaises, en concours vendredi 3 mars, ou encore les agneaux de races bouchères qui donneront les succulents gigots labellisés en Label Rouge le Diamandin, les éleveurs ont, via les nouvelles technologies, de nombreux outils pour, tout en améliorant les conditions de travail des hommes et les conditions de vie de l’animal, améliorer la productivité, l’impact environnemental de leur activité, la rentabilité de leurs exploitations. Un dernier point, qui en période de crise, sans être plus important que les deux précédents, raisonne comme prioritaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité