Aller au contenu principal

Céréales
Raisonner les dates de semis des céréales

Le beau temps pousse les agriculteurs dans les champs pour les semis. La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres rappelle néanmoins les risques que cela comporte pour le bon développement de la culture.

Blé, Semis, Deux-Sèvres, Nouvelle Aquitaine
À gauche, un semis de blé au 26 octobre. À droite, un semis au 19 novembre. Le blé semé tardivement est en meilleure santé.
© J-M Leluc

À la mi-octobre, il est tentant de semer, d’autant que la météo s’y prête. Le coup d’envoi a d’ailleurs déjà été donné dans les plaines. Si un semis tardif peut limiter le risque ravageur, un semis précoce peut être favorable au rendement. Dans tous les cas, il faut raisonner la date de semis en fonction des variétés et des conditions locales.

De nombreux risques en semant trop tôt

Selon les variétés, les dates de semis trop précoces sont exposées à des risques tels que le gel en début de montaison. Il n’est pas rare en effet d’avoir des températures qui descendent à -4 °C en février, ce qui peut provoquer des pertes de tiges. Seules les variétés plus tardives à montaison peuvent être semées tôt.

La période optimale de semis est comprise entre le 20 octobre et le 15 novembre en adaptant la précocité des variétés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité