Aller au contenu principal
Font Size

Reconnaître des carences minérales

Des changements de couleurs, de décoloration ou de dessèchements des feuilles peuvent être synonymes de carences, lesquelles peuvent apparaître au stade 4-5 feuilles. Comment reconnaître les différentes carences ? Le conseil d’Arvalis Institut du végétal.

Le jaunissement puis le brunissement des bords de limbes est signe de carence en potasse.
Le jaunissement puis le brunissement des bords de limbes est signe de carence en potasse.
© Arvalis

Les accidents de culture liés à des carences apparaissent généralement à partir du sevrage. Une période au cours de laquelle le maïs passe d’une alimentation soutenue par les réserves contenues dans la graine à une alimentation exclusivement par les racines séminales et coronaires nouvellement formées.

Les indices pour identifier une carence
Des symptômes de changements de couleurs, de décoloration ou de dessèchements des feuilles peuvent être synonymes de carences. Une répartition en foyers sera aussi un indice pour s’orienter vers une carence. Les foyers peuvent être de plusieurs dizaines de m², liés à la variation de topographie ou de type de sol ou bien parfois présents sur cultures précédentes. Les symptômes peuvent aussi être homogènes sur la parcelle.
Des racines en mauvais état peuvent provoquer une rupture de l’alimentation de la plante et provoquer l’expression de nombreux symptômes sur le feuillage, en particulier des symptômes de carences. On parle alors de pseudo-carences ou de carences induites.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 8 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité