Aller au contenu principal

Elevage info du 4 septembre 2020
Réduire les émissions d’ammoniac en élevage

Pendillard
L'utilisation d'une rampe à pendillard permet de baisser de 40 % à 80 % l’émission de NH3 par rapport à la buse palette
© DR

Les émissions d’ammoniac (NH3) sont produites à 98 %, en France, par le secteur agricole, dont 43 % par les bovins. Des objectifs de réduction des émissions de NH3 ont été fixés à l’horizon 2030. L’ammoniac est un enjeu de santé publique car il est créateur de particules fines dans l’air, mais aussi un enjeu environnemental puisqu’il est à l’origine de l’acidification de l’air et de l’eutrophisation.

Pour le secteur agricole, un guide des bonnes pratiques a été réalisé par l’Ademe en septembre  2019. Il liste les leviers à mettre en œuvre pour réduire ces émissions pour les élevages. Ainsi, ce guide propose de diminuer les apports protéiques bruts dans l’alimentation des bovins pour réduire les rejets azotés. On peut aussi évacuer rapidement les déjections vers des ouvrages de stockage adaptés grâce à un raclage régulier. Il est proposé aussi de couvrir les fosses à lisier. La réduction des émissions de NH3 est alors de 60 à 80 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité