Aller au contenu principal
Font Size

Regain d’intérêt des élus pour l’apprentissage

n pied dans l’école et l’autre en entreprise.Les élus défendent cette voie de formation, qui présente des avantages au niveau de l’insertion professionnelle.

Au 1er janvier, la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes comptait 35 772 apprentis.
Au 1er janvier, la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes comptait 35 772 apprentis.
© © Jean Nanteuil

L'enseignement agricole picto-charentais propose des formations dans des domaines aussi variés que les productions animales et végétales (viticulture, horticulture), l’environnement, l’aménagement paysager, l’agroéquipement, l’agroalimentaire, la forêt, les services aux personnes en milieu rural et l’enseignement général et technologique. L’offre de formation va de la 4ème à l’enseignement supérieur court (BTSA et licences professionnelles délivrées par les universités). La formation par l’apprentissage occupe une grande place dans le secteur agricole. En décembre 2015, on recensait 1 115 apprentis dans les 14 CFA de Poitou-Charentes et 439 apprentis dans les 30 MFR, soit 1 554 élèves contre 1643, à la même date, en 2014.
Plus largement, et tous secteurs d’activité confondus, la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes compte 116 CFA, 337 sites de formation pour 1 620 formations différentes. Au 1er janvier dernier, on atteignait plus de 35 770 apprentis. La région ALPC, consacre plus de 142 millions d’euros à l’apprentissage. Son président, Alain Rousset, a rappelé le 12 février dernier lors de l’ouverture d’un nouveau CFA en Gironde, qu’il souhaitait développer cette voie de formation. « Les filières professionnelles, leur potentiel en termes d’emplois et de carrières, doivent être mieux valorisées auprès des jeunes et de leur famille. Nous devons pour cela convaincre les entreprises de s’engager davantage encore dans le processus d’orientation et dans la formation des jeunes ».

Plus d'infos dans le dossier formation du journal Agri 79 du 4 mars

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité