Aller au contenu principal
Font Size

Relancer les mécanismes d’autofertilité du sol

Lundi 23 janvier, l’Acpel, la station expérimentale régionale basée à Saintes, présentait les résultats de ses essais en maraîchage biologique. Aurélien Fercot, exploitant dans le Finistère, a présenté ses essais de cultures maraîchères sous couverts.

Aurélien Fercot présente la technique de semis sous couvert qu’il expérimente sur son exploitation depuis quatre ans.
Aurélien Fercot présente la technique de semis sous couvert qu’il expérimente sur son exploitation depuis quatre ans.
© C.P.

L’efficacité des engrais verts dépend du bon fonctionnement du sol. « C’est une prérogative », posait Aurélien Fercot, maraîcher bio dans le Finistère. À Melle, lundi 23 janvier, ce dernier présentait, à l’occasion de la journée technique maraîchage bio organisée par l’Acpel, le travail conduit sur son exploitation de 14 ha, dont 10 % en sol vivant, depuis quatre ans.
Avec pour objectif de maîtriser le temps de travail, Aurélien et ses deux associés explorent le semis sous couvert. Cette technique, qui permet de limiter les interventions, doit également participer à la relance des mécanismes d’autofertilisation du sol. Un fonctionnement dont la réhabilitation demande du temps. Il est corrélé à l’équilibre chimique et physique du sol auquel concourent l’implantation et la dégradation des engrais verts. « Le choix des espèces et des variétés mises en place est en fonction des besoins de la culture qui va suivre mais également de la vie du sol et de ce qu’elle doit devenir », expose l’intervenant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité