Aller au contenu principal

Remboursement «infondé» des aides bio: la Conf' et la Fnab attaquent l'Etat

© Fnab

Plus d'une centaine d'agriculteurs sont concernés par une demande de remboursement des aides européennes pour la conversion en bio, une demande «infondée», conséquence d'une erreur administrative, selon un communiqué commun de la Confédération paysanne et de la Fnab (agriculteurs bio) du 1er juillet. Les deux organisations ont «engagé contre l'Etat une action en reconnaissance de droit» devant le Conseil d'Etat. Selon elles, ces agriculteurs passés en bio entre 2011 et 2014 se sont vus demander «un remboursement qui peut aller jusqu'à 15 000 euros», voire «des pénalités jusqu'à 10 000 euros». «Il s'agit généralement d'aides à la conversion, a indiqué à l'AFP Guillaume Riou, président de la Fnab. Ces aides sont adossées à des contrats de cinq ans, qui prévoient l'obligation d'implanter deux cultures différentes dans cette période. Ces cinq ans étant parfois à cheval sur deux programmations d'aides Pac, l'administration n'a pas pris en compte la culture semée lors de la première programmation. Malgré un décret pris le 26 mai qui prévoit la levée des sanctions «lorsque le non-respect constaté résulte d'une erreur de l'autorité compétente», «l'Etat a refusé de rouvrir les dossiers», a indiqué Guillaume Riou. Les organisations ont adressé un recours gracieux au ministre de l'Agriculture, qui a quatre mois pour répondre, avant le déclenchement de l'action de la Conf' et de la Fnab.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité