Aller au contenu principal

Consommation
Rendre les truffes accessibles

La construction du pôle touristique des Bouchauds, en Charente, va amener un nouvel éclairage sur la production truffière locale, dont les professionnels veulent changer l’image élitiste.

Culture de complément, la truffe concerne beaucoup de petits producteurs. L’interprofession, présidée par Régis Mesnier, travaille à la professionnalisation de la filière.
© DR

Ne lui parlez pas de « Maison de la Truffe ». Pour Régis Mesnier, président de l’interprofession de la trufficulture Nouvelle-Aquitaine, la place de la truffe n’est pas dans un musée mais doit au contraire s’ouvrir à toutes les bourses. La fin de la première tranche des travaux d’aménagement du pôle touristique des Bouchauds (16) est une pierre de plus vers le projet de popularisation de la truffe.

Marché et boutique de producteurs

Le volet truffier du projet, c’est la création d’un marché et d’une boutique de producteurs. Elle sera suivie dans un deuxième temps d’un espace de restauration. « C’est un pôle touristique pour des produits locaux, dont la truffe, qui doit être un produit d’appel ». Depuis quelque mois, la volonté des professionnels est de la rendre plus abordable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité